la vie de Steven

16 septembre, 2009

La colère en nous

steouioui @ 14:30

Nous étions parents d’un petit garçon qui venait d’avoir 9 ans,le 18 juillet 2009, et de plus il avait une joie de vivre toujours le sourire. Il était très attachant vis à vis de ses parents , de ses frères, de sa soeur et des intervenants qui s’occupaient de lui. Suite à un cathé cardiaque, on nous annonce qu’il faudrait lui enlever les amygdales car elles sont grosses et qu’il risque d’étouffé. Suite a ce verdict, on a fait confiance aux médecins, car lors de la consultation d’anhestésie, pas de problèmes on a l’habitude de faire cette intervention tous les jours. Ont mettra Steven 48 heures en réanimation, puis 15 jours d’hospitalisation. Mais le problème s’est que cela ne s’est pas passe comme prévu. Steven entre le 21 juillet à 17hoo et doit être opéré le 22 à 10h45. le jour J  , l’intervention de Steven est toujours repoussée et elle a lieu finalement vers 15hoo. Mais avant l’intervention l’équipe s’était trompée de bracelet et au lieu d’être opéré pour les amygdales Steven partait pour ce faire refaire une oreille ce qui n’est pas pareille. Vers 17hoo Steven ressort de bloc, mais pas de chance Steven n’est pas prévue en réa et de toute façon il n’y a pas de place. Steven reste en salle de réveil jusqu’au jeudi enfin d’après-midi avant d’être transféré en cardiologie. Mais dans la suite des choses Steven aurait du retourner en ORL mais ils n’en veulent pas. Le 29 juillet le service de cardiologie font sortir Steven pour cause de vacances, de logistique et de service non adapté à Steven. Donc Steven st sortit le 29 en fin d’après-midi, alors qu’il devait être hospitalisé jusqu’au 6 août minimum et le 2 août vers 9h 30 il nous fait une hémorragie foudroyante, il se vide de son sang dans toute la maison et le SAMU             avant de pouvoir prendre Steven en charge sont restés 3 heures au domicile et vers 12h45 Steven est dirigé vers héliport du centre hospitalier de BLOIS et de nouveau son état s’est de nouveau dégradé et ont doit attendre de nouveau 1h 30 avant de mettre Steven dans l’hélicoptère afin de diriger sur un hôpital parisien. Le 3 août nous rencontrons le chirurgien et sa cardiologue qui nous annonce de sang froid, nous savons nous avons fait une erreur et nous ne sommes que des êtres humains et il nous faut faire des erreurs pour avancé, alors que Steven a ce moment là était entre la vie et la mort. Et ce qui devait arrivé est arrivé le 4 août vers 17 h00 on nous annonce que Steven est en mort cérébrale et qu’il va falloir arrêter les appareils. Et c’est vers 20 heures que j’ai pris la décision d’arrêter les appareils et son petit coeur s’est arrêté de battre définitivement à 20h27 et là le ciel nous tombe sur la tête car à cet instant je sais que plus jamais nous ne reverrons Steven avec ses yeux bleus remplient de joie et son sourire communicatif. Maintenant, notre combat est de connaître la vérité sur cette intervention et pourquoi , on a renvoyé Steven chez, était- il condanné dès sa sortie du bloc. Mais face aux médecins s’est comme si on était face à un mur. Nos questions pourquoi ? Comment cela a-t-il pu arriver ? Et sans ces questions nous ne pouvons pas en mémoire de Steven faire notre deuil sachant qu’il s’est remplit de son sang devant nos yeux et impuissant devant une telle hémorragie, on avait l’impression d’avoir ouvert un robinet en lui, car son sang lui sortait par la bouche et par le nez à flots, je ne souhaite pas cette image qui nous marquera toute notre vie ainsi que ses frères et sa soeur à personne, même à mon pire ennemie. Je voulais remercier en même temps les sapeurs pompiers qui sont intervenus sur Steven, et je sais qu’ils ne s’attendaient pas à une chose pareille ainsi que l’équipe du SAMU de Blois qui ont essayé de faire pour le mieux. Le dossier de Steven est passé devant un médecin expert le 6 mai 2010 et le le plus effarent c’est que la chirurgienne qui a opéré Steven ne s’est même pas  déplacée à cette expertise pour s’expliquer. Mais le plus dur a entendre c’est lorsque l’expert pose cette question      « Si Steven avait été hospitalisé, avait-il une chance se survie ? » Réponse: Oui, car on aurait pu agir sur cette hémorragie et il n’y aurait pas eu cette perte de temps fatale comme cela c’est passé. Question Qui lui a arraché ses 8 dents ? Réponse du conseillé juridique Je ne peux vous répondre car je n’ai trouvé aucune trace de cette opération, même sur le cahier du bloc, cette intervention n’est pas répertoriée. Donc je ne peux rien vous dire a ce sujet Et a ce jour, nous sommes toujours sans réponses,à toutes nos questions 

EN SOUVENIR DE STEVEN NOUS ALLONS CONTINUER NOTRE COMBAT, MÊME SI CELA DOIT NOUS PRENDRE TOUTE NOTRE VIE

 A CE JOUR                                                                                                                                        Nous sommes allés une deuxième fois en expertise à Lyon Notre affaire est passée devant le tribunal administratif le 25 juin 2014 et renvoyé au 27 juillet 2014.  

Laisser un commentaire

vente vetements et matériel... |
crozemayotte |
angeltimoleon |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | sarahjenny
| Marianne et Nicolas
| Groupe Bleu